Le sommeil : comment ça marche ?

Le sommeil est nécessaire à notre survie et à notre bon état de santé. L’un des bienfaits du sommeil est

son effet réparateur, qui nous donne les capacités de fonctionner normalement pendant la journée.

Dormir est indispensable au développement et à la maturité cérébrale, et aide à réduire le vieillissement

du cerveau.

Le sommeil participe à la consolidation de la mémoire et permet au cerveau de se nettoyer

des déchets et toxines accumulés au cours de la journée. Il contribue à l’apprentissage et à la gestion des émotions. Un sentiment négatif peut être mémorisé puis expurgé durant la nuit.



Au contraire, le manque de sommeil peut avoir des effets néfastes sur nos capacités cognitives : il nuit à notre attention et à notre vigilance, réduit nos capacités à ressentir, à imaginer et à créer, affecte notre humeur et nos émotions, etc.


Le manque chronique de sommeil affaiblit les défenses immunitaires et la résistance à la douleur,

favorise les troubles anxieux et augmente les risques d’obésité, de maladies cardiovasculaires et de

diabète tardif.

Nous (les adultes) avons en général besoin de 6 à 10 heures de sommeil par nuit. Même si notre activité cérébrale diminue lorsqu’on dort, il se passe plein de choses en nous !



Grâce aux hypnogrammes qui mesurent les signaux électro-chimiques produits par notre activité cérébrale, nous savons aujourd’hui comment fonctionne notre cerveau lorsque nous dormons. Nos neurones continuent à avoir une activité soutenue, mais elle se caractérise par un schéma différent de l’éveil.

C’est ainsi que nous savons qu’une nuit typique se compose d’une succession de trois à cinq cycles de 90 minutes en moyenne.


Chaque cycle est composé d’une alternance de deux types de sommeil : lent et paradoxal.


»» En savoir plus sur les cycles et types de sommeil.


»» Découvrir notre formule Morphée pour des nuits douces et apaisées, naturellement.